IRT Railenium - innovation Transport
3 avril 2017

ECOVIGIDRIV – ECOnomic & VIGIlant rail DRIVing

Développé en partenariat entre Alstom, les PME Haption et Savimex, le laboratoire LAMIH-UMR CNRS 8201 et l’IRT Railenium, le projet « ECOnomic VIGIlant DRIVing » vise à améliorer la vigilance des conducteurs de tram-ways et de trams-trains et à permettre l’application de consignes d’écoconduite

Dans une cabine de tramway, les conducteurs doivent prendre en considération des quantités importantes d’informations aussi bien de l’extérieur (piétons qui traversent, croise-ment avec un carrefour, etc.) que provenant des écrans en cabine (qui peuvent afficher plusieurs centaines d’informations en même temps). La majorité de ces informations sont ainsi transmises aux conducteurs via le canal visuel. La mission d’un conducteur consiste à faire évoluer son tramway en toute sécurité dans un environnement urbain complexe. À cette mission s’ajoute aujourd’hui une nécessité de conduire le tramway d’une façon économe en énergie afin de réduire la facture énergétique de l’exploitant. La multiplication des contraintes de conduite (pour assurer la sécurité, pour conduire de façon économe…) pèse sur les conducteurs qui sont de fait demandeurs de systèmes leur permettant d’effectuer leur mission dans les meilleures conditions. C’est pourquoi, dans le cadre du projet Ecovigidriv, trois briques technologiques ont été développées pour favoriser la vigilance et l’éco-conduite :
– Un afficheur « tête haute », permettant de présenter des informations en transparence dans le champs de vision ;
– Un manipulateur haptique, permettant, grâce à un retour de force de transmettre des informations au conducteur ;
– Un système de contrôle de vigilance utilisant plusieurs cap-teurs qui intègrent des facteurs humains.

A l’origine de cet outil inédit, une étude, basée sur 40 entre-tiens en cabine sur 3 réseaux français (Bordeaux, Montpellier et Valenciennes), a analysé les tâches du conducteur, ses actions et les processus cognitifs de prise d’informations

Les résultats obtenus ont cautionné l’intérêt de développer un algorithme d’écoconduite et un outil d’ana-lyse de l’état de vigilance des conducteurs qui intègre l’utilisation d’oculomètres et d’algorithmes de reconnaissance faciale. 100 conducteurs professionnels ont pu essayer ces innovations en avant-première sur le simulateur de conduite 3D « PSCHITT Rail – Plate-forme de Simulation Collaborative Hybride des Transports Terrestres » mis en place par le laboratoire LAMIH-CNRS pour tester les démonstrateurs technologiques développés dans le cadre du projet. 60 kilomètres de voie ont ainsi été modélisés, 400 heures de simulation ont été réalisées et 1,5 TeraOctets de données ont été analysées. 11 sociétés d’exploitation ont collaboré au projet.
3,6 millions d’euros ont été investis et 11 brevets ont été déposés.

Cette expérimentation inédite a permis de dégager 4 résultats probants :
– l’algorithme et les interfaces développés ont eu pour impact une diminution de la consommation d’énergie et une augmentation de la sécurité ;
– l’outil d’analyse de l’état de vigilance a permis de démontrer que les solutions proposées afin de permettre une conduite économe en énergie ont eu peu d’impacts sur le comportement du conducteur compte-tenu des moyens mis en place (afficheur tête haute et manipulateur haptique) ;
– le manipulateur à retour de force a été perçu comme reproduisant à l’identique le ressenti lié à l’utilisation d’un manipulateur standard,
– 97% des conducteurs interrogés ont approuvé l’utilisation de l’afficheur « tête haute », une interface notamment qui intègre les consignes d’écoconduite.

Depuis le mois de janvier 2017, un afficheur tête haute est expérimenté sur le réseau de tramway de Nice.

Télécharger le pdf